CÂBLAGE VDI

L'introduction des technologies de l'information dans les administrations publiques et les collectivités locales a entraîné une évolution quantitative des besoins en communication. Tous les systèmes informatiques, bureautiques, télématiques traitent de nombreuses informations véhiculées par des réseaux de télécommunications. Il est de plus en plus nécessaire que ces systèmes accèdent à une interopérabilité effective et performante. Il ne s'agit pas seulement de la transmission de données informatiques, vocale et image, mais aussi de celle de la gestion technique et administrative du bâtiment.

csf-technologies.jpg

Avec l’essor des technologies et des applications de plus en plus gourmandes en bande passante, l’infrastructure VDI du réseau informatique doit être constituée de composants de qualité pour conférer au réseau de très bonnes performances.

La qualité d’une infrastructure VDI repose par une ingénierie mais surtout une mise en œuvre très soignée de ces constituants. La mise en œuvre de ces solutions impose de suivre des règles précises d’installation, en termes de pose et de raccordement. Nonobstant ces règles de bases il convient par ailleurs, par l’entremise d’appareillage de mesure et de certification, de produire des rapports de tests pour chacune des liaisons afin de certifier la qualité de chacun de ces liens, en termes de performances.

Communiquer constitue aujourd'hui l'enjeu principal de tout maître d'ouvrage. Cependant, lorsque la mise en œuvre n'est pas associée à un dispositif souple et évolutif, elle risque de ne pas répondre aux objectifs visés.

Que faire face à ce problème ? Si l'on veut que ces objectifs soient atteints, certaines règles relatives à la conception et à l'utilisation des moyens de communications doivent être observés, aussi bien par les architectes et les concepteurs, que par tous ceux qui jouent un rôle dans la communication. Si sur un site donné, de nombreuses personnes ont besoins d'utilisées des équipements qui doivent communiquer ensemble, dans un environnement mono-site multi utilisateurs, il apparaît qu'une précaution indispensable consiste à mettre en place au préalable un réseau de câbles, associé à la connectique nécessaire, permettant aux futurs utilisateurs de se connecter n'importe où avec n'importe quel type de matériels.

CÂBLAGE VDI

L'introduction des technologies de l'information dans les administrations publiques et les collectivités locales a entraîné une évolution quantitative des besoins en communication. Tous les systèmes informatiques, bureautiques, télématiques traitent de nombreuses informations véhiculées par des réseaux de télécommunications. Il est de plus en plus nécessaire que ces systèmes accèdent à une interopérabilité effective et performante. Il ne s'agit pas seulement de la transmission de données informatiques, vocale et image, mais aussi de celle de la gestion technique et administrative du bâtiment.

1999

Notre année de création

15K

Connecteurs optiques posés

120K

Prises PT torsadées

installées

L'installation et le câblage classique sont aujourd'hui des opérations longues et coûteuses face aux demandes de raccordement toujours plus nombreuses et à l'introduction de nouveaux matériels dans les réseaux, offrir un service de qualité, à la fois rapide et économique, exige l'existence d'une infrastructure de câblage bien dimensionnée, évolutive et adaptée. Celle-ci doit être suffisante en quantité, qualité, flexible dans les raccordements et facilement reconfigurable pour répondre aux besoins des utilisateurs et des exploitants, à la fois sur les plans économiques et techniques. Un tel objectif ne peut être atteint sans une conception particulière qui tienne compte des contraintes apportées (mode de passage des câbles, limitations dimensionnelles, accessibilité des points des connexions, nombre de conducteurs, etc.).

Le choix et la maîtrise des solutions à mettre en œuvre, pour améliorer la productivité par une organisation flexible de la communication, dépendent d'une multitude de paramètres. Certains sont de nature technique ; par exemple, la modularité des installations électriques et climatiques permettant de préserver la flexibilité ultérieur des implantations de poste de travail; la conception des architectures d'innervation d'éviter l'obsolescence des installations en matière de communication; l'ergonomie des postes de travail et l'insertion dans leur environnement. D'autres facteurs, qualitatifs ceux-là, peuvent avoir une influence plus grande encore, notamment le choix d'un système d'implantation, la préparation et l'information du personnel à ses nouvelles conditions de travail, etc.

La réussite d'une telle opération dépend naturellement des solutions techniques, architecturales et fonctionnelles que le maître d'ouvrage aura choisies au cours des études et de la réalisation. Elles impliquent un savoir-faire et une démarche rigoureuse, en particulier aux plans fonctionnels et techniques, économiques, administratifs, opérationnels. Mais elle dépend davantage encore de la manière dont les décideurs auront su aborder le problème, mener leurs réflexions pour décider d'une stratégie et conduire enfin l'opération jusqu'à son terme.